The Voice Of The Shinobi's

Venez défendre votre patrie au sein de ce conflit !!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche Type

Aller en bas 
AuteurMessage
Sojiro
Ancien Hokage
Sojiro

Nombre de messages : 83
Age : 27
Grade : Kage.
Village : Konoha No Kuni
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Fiche Type   Ven 23 Juin - 21:01

Faites du Copier-Coller de ceci pour votre fiche...
Et faites un nouveau sujet !

Nom : ( essayez de faire un peu japonais ^^)

Prénom : ( pas de max2000 ou encore de Naruto, soyez immaginatifs)

Âge : (Pas de Sanin ou de Kage à 12 ans , faut être réaliste tongue )

Village : (Evitez d'aller tous à konoha )

Nindo : (Objectif dans la vie de votre personnage )

Description Physique de votre personnage :

Caractère de votre personnage : ( Pour que les autres sachent a quoi s'attendre !)

Histoire : (Minimum 5-10 lignes merci beaucoup ! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-naruto.realbb.net
Tsunade
Hokage
Tsunade

Nombre de messages : 65
Age : 30
Grade : Hokage
Village : Konoha gakure no sato
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: Fiche Type   Jeu 6 Juil - 16:23

Au risque de vous paraitre rébarbatif, je viens d'un forum où le RP à un bon niveau. Je ne dis pas que j'en est un bon, car ce n'est pas à moi de me juger, mais si quelqu'un arrive à me pondre au moins ce que j'ai du pondre là bas, je m'occuperai personnellement de lui (en bien, en très bien même). Alors voila un exemple de BG : (bonne lecture)

Citation :


*Salut, je me présente je suis Uriwe Nagina, et aujourd'hui je viens pour m'inscrire à l'école.

Nom = Nagina

Prénom = Uriwe

Age = 11 printemps

Sexe = Masculin

*Je mesure déjà 1m78, ce qui est pas mal par rapport aux autres pour 65Kg. Je ne suis pas encore le plus puissant de mes amis mais je suis sur de pouvoir les battre tous un jour. J'adore m'amuser dans les arbres, ce que je fais depuis gamin. L'agilité, et la dextérité sont deux de mes particularités préférées, et sur ce point là je peut dire que je bat tous le monde, sauf peut-être Nurime, mon meilleur ami. J'ai les cheveux noirs, et des yeux d'un Marron claire et intense, et d'une grande sensibilité à la lumière du jour. Malgrès le fait que je me suis parfois prélassé au soleil, j'ai la peau d'une blancheur étonnante depuis ma naissance.

*Un ninja m'as dit un jour que j'avais eu un problème ce jour-là, et que je n'avais pas eu assez d'oxygène; ce jour là c'est un grand ninja qui m'as sauvé la vie : c'était l'un des guérisseurs du clan Hamari. Mais le ninja qui m'as raconté cela, je ne me souviens pas exactement, ou était ce le fruit de mon imagination, mais il m'as dit que j'avais déjà connu la mort avant même mon premier souffle.

*Cependant, je n'en garda pour sequelle que le teint de ma peau. Mes parents m'ont souvent demandé si j'aimerais être un guérisseur plus tard, mais je n'ai jamais vraiment aimé cela plus que l'escalde ou les cabanes dans les branches. Mon corps m'aide assez pour cela, car contrairement à Nurime, mes membres longs me permettent d'accéder à des endroits difficiles avec une rapidité étonnante.

*Je ne me souviens pas avoir eu beaucoup d'amis ou même de copains en dehors de ce qui passait par chez nous. Bien sur il y avait Jaika qui était très sympa, mais comme les autres ils nous prennaient un peu pour des "bizarres" à passer le temps dans les arbres. Les surnoms ne m'ont jamais manqués et je pense que j'en trouverais d'autres à Konoha.

*Quand je suis dans la forêt, je me sens bien. Il y a plein de forêts différentes autour de chez moi. Maman m'a appris a reconnaitre certaines plantes. Je sais faire la différence entre pleins d'arbres aussi. C'est moi qui est appris à Nurime à reconnaitre le chêne du saule, de l'églantine, du marronier, du pin, du chaitaigner et de l'orme (c'est mon préféré, avec le saule pleureur). J'ai appris les charactéristiques d'une quarantaine de plantes et de feuilles pour calmer les états nerveux.Par exemple, une infusion des feuilles séchés d'un pommier sauvage permet une meilleur acceptation de soi.

*Pour moi la nature est essentiel, voir même vital. J'ai énormément de respect envers ce monde si merveilleux.

*La première rencontre, je crois, c'était une balade en famille. Mon père devait me porter sur ses épaules et il m'as montrer une boule blanche, plutôt ovale et légèrement visqueuse. Elle devait avoir la taille de deux phalanges et bouger bizzarement.

"EH!! C'est un cocon de larve d'Hyphékus", cria alors ma soeur. "Mon Senpai m'a dit que c'était plutôt rare, et que l'on pouvait se servir de son cocon pour certaine technique de Genjutsu.

"C'est bien ma fille. Mais regarde maintenant..."



I-L'éclosion

*C’était une des journées les plus calme, et les plus douces que j’ais pu connaître. Seul le vent pliait les douces feuilles des cerisiers en fleurs, et faisait s’envoler les fleurs blanches de ces magnifiques arbres. On sentait que la saison du Honami battait son plein, et que c’était une magnifique période qui s’offrait cette année. Les oiseaux continuaient leurs chants amoureux, de roucoulade en envolé spectaculaire. Par couple ou seul chacun cherchant son âme-sœur, revendiquant avec vélocité leur capacité de vol, lorsque d’autre faisait miroiter leur ramages des milles couleurs de l’arc-en-ciel. Oui, l’une de ces journées où le fait de regarder les nuages épars vous permettait de vous envolées dans de lointains mondes, de découvrir de merveilleux univers, et des paysages féeriques. La vie que l’on peut aimer se trouve dans ces nuages, ainsi que tous nos rêves. Ils s’étirent, s’étiolent, se distendent, se rapproche, se réchauffe, se courtise, s’attirent et se repoussent. Ils nous montrent leurs majestueux balais aériens où nous aimerions tous participaient, mais où seul le vent reste maître, et guide de cette danse envoûtante. Le chef-d’œuvre de ces mélodies féeriques, où la musique du vent et le champ des oiseaux vous ensorcellent. La nature. Maîtresse et grande créatrice des éléments qui nous gouvernent et qui régissent l’ordre dans notre monde. Qui nous envoûte ou qui nous délaissent. C’est elle qui nous guide tous, vers notre destinée, vers nos devoirs, vers nos obligations, vers la vie…

*La vie… Elle s’offrait en ce moment même devant moi, par l’éclosion de ce cocon d’Hyphéquus. Les mots ne suffisent par pour permettre de passer une émotion telle que je l’ai ressenti en ce moment là. Un mélange de curiosité, d’exotisme, mêlées à une sorte de passion. Un sentiment étrange, une humeur des moins classiques. Aucun moyen de communication ne pourra jamais traduire la beauté d’un moment comme celui-ci dans la vie de l’enfant que j’étais. Le cocon s’ouvrait lentement par à-coups, avec timidité. Le blanc nacré du tissu externe de sa coquille se déchirait lentement mais sûrement, afin de permettre la vie, l’envol d’une créature dont seul une infime partie humide voyait jour.

*Un morceau d’aile, de couleur sombre, plutôt dans des teintes violettes, et avec des reflets bleutés. Un léger frisson parcourait mon corps… Le morceau de ce frêle corps se mit à bouger, essayant avec difficulté de s’extirpé de sa prison de tissu.

*Mon père me descendit de ses épaules, car je ne mettais même pas rendu compte à quel point je m’étais penché pour voir cette naissance, ou plutôt cette renaissance, cette deuxième vie que l’on offrait à un être qui n’avait jamais que rampé sur le sol. Cette deuxième chance lui permet alors de voler, de s’envoler, d’avoir une sorte de liberté, d’extase, l’accomplissement de toute sa vie de travail, une journée de liberté, une journée dont la fin n’était pas envisageable vivant. Il fallait seulement penser à l’instant présent, ne pas se préoccuper du futur.

*Il me mit debout sur une autre branche afin que je puisse observer la chose…

*L’aile était complètement sortie, mais il fallait encore débarrasser tous le corps de l’hyphéquus de son cocon, et lui seul pouvait se charger de sa liberté. Ce morceau… était-ce la tête ? … Elle était comme l’aile déjà sortie enduite de ce liquide visqueux, mais incolore.

*A ce moment là je ne savais pas que toute la famille, mes parents et ma sœur, regardait plus le jeune enfant à la découverte du monde, que le trésor dont il était question.

« Regarde chéri, il a la même expression que toi… Tu te souviens de la photo lorsque tu étais jeune.. »

« Oui… Mais j’espère qu’il sera plus fort que moi. Il ne mérite que d’avoir mon intuition, et ma vivacité pour la découverte et l’apprentissage… »

*Ses paroles coulaient dans mon dos. Je les entendais, mais elles ne m’étaient pas destinées. Cela ne servait à rien de les écouter, mais mon cerveau avait enclenché sa meilleure mémorisation à cet instant, alors rien n’aurait pu être différent que ce que je perçus à ce moment là.

*C’était bien sa tête qui sortait... Oui, je n’avais pas bien vu les antennes qui étaient encore collé à l’arrière, sur la nuque de l’insecte.

« Papa tu sais s’il apprend aussi vite que toi, il pourrait devenir une personne très puissante. J’ai déjà essayé de lui apprendre des trucs, mais en vain. »

« Laisse le temps faire. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Un jour il ira à l’école de Konoha, pour apprendre à être un vrai ninja. Et je serai fier de lui juste s’il y rentre. Mais je suis sur qu’il réussira. »

« Pourquoi ? Pourquoi quand moi j’essaye de lui apprendre quelque chose il en est incapable ? »

« Toi aussi un jour tu seras enseigner, si tu le souhaite, mais d’abord il faut que tu apprennes tout ce que l’on pourra t’enseigner à l’école »

*Le reste des paroles ne vous sera pas retransmis car j’ai peur d’avoir modifié mes souvenirs inconsciemment, pour les rendre plus jolis. Je préfère ne pas mentir, et je m’abstiendrais de vous raconter cela. Je préfère procrastiniser ce souvenir, mais peut-être bien qu’un jour je vous le dévoilerai. (Je sais même pas si c’est un verbe, mais pour ce qui voudrait la signification de procrastination, c’est le comportement qui consiste à toujours remettre au lendemain.)
Dans le doute mieux vaut s’abstenir.

*Enfin libre…Ce corps si frêle… Ce nouvel arrivant… Dans quelques minutes il pourrait prendre son envol, mais il me laissait encore quelques secondes pour l’admirer. C’est comme s’il faisait la roue du paon, montrant tout son amplitude, toutes ses couleurs. Le changement était perceptible. Le bleu-roi de la couleur des profonds océans virait petit à petit vers des couleurs plus claires, passant par le violet, l’ocre puis d’un bleu si clair, approchant le cyan du ciel qui était au-dessus de nos têtes, tout en gagnant un petit ton vert. Les petites taches brunes s’éclaircirent aussi, allant jusque dans un ton rouge-orangé assez peu banale, portant jusqu'à confusion avec des petits rubis étalés sur un tapis d’émeraude, et traversé par une lumière puissante, mais tout en étant diffuse, et paisible. C’est au moins ce que j’ai pu percevoir à ce moment-là. Le liquide auparavant visqueux sécher visiblement, et l’on pu alors discerner comme de petit poil, un duvet sur les ailes, cela avait l’air si doux. L’envie de le toucher se faisait entendre dans le fond de mes envies, mais je sais que je peux la réprimer, car comme me l’as déjà dit ma sœur, ‘Touche les ailes d’un papillon, et tu lui prends la vie.’ Or ce n’était pas sa mort qui m’importait, au contraire.

*Ma mère me toucha légèrement le bras.

« Pas encore maman…attend un peu, je vous rejoindrais. »

*Rien n’aurait pu m’empêcher de voir s’envoler cette magnifique créature, et j’aurais tout essayé à ce moment-là pour voir ce premier envol. Mais ma mère le savait et elle patienterait, elle connaissait mon père. Lui aussi pouvait parfois mettre des heures pour commencer quelque chose, mais à partir du moment ou tout était bon dans sa tête, alors rien ne pouvait lui résister. J’avais le sentiment que je devais tout comprendre de l’envol de ce papillon. Il m’apportait un savoir immense…

*Il battait légèrement des ailes pour les faire sécher, puis…L’envol fut rapide et prompt. Seul après cela, me restait le parfum d’hyacinthe, et de beaux souvenirs.

*Je dormis très bien lors de la nuit suivante, mais je ne me souviens plus des rêves qui ont du parsemer cette nuit.


*Il y avait une fille aussi, une fille qui s'appelait Kurema, je ne lui ai jamais parler, peut-être car je suis trop timide, mais dès que je la vois ça me fait bizarre. Un peu froid dans le dos. J'espere que si je la revois elle voudra bien me parler. Quand même qu'est ce quel est mignone.

*Ma mère est une guérisseuse. Je l'aime beaucoup car dès que je me fais mal elle est là pour me soigner, et je n'ai jamais peur de tomber. Mais ces temps ci ma mère travaille de plus en plus, et mon père je ne le vois que très très rarement. Je ne le connais pas beaucoup mais je sais qu'il fait des missions très importantes et que il n'as pas le droit d'en parler car elles sont spéciales. C'est bête mais même si je ne l'ai pas connu énormemment, je pleurs souvent en repensant à lui.

*Un jour le Hokage est venu voir ma mère pour lui dire que mon père était mort avec tous les honneurs sur le champs de bataille, mais ma mère préféra détourner son regard des yeux si impressionnant du Hokage, et se mis à pleurer, autant qu'elle put.

.



II-Mon père


*Mon père m'avait déjà raconté comment il était devenu Shinobis.
Ses parents, ou plutot son père avait former Shenga dès son plus jeune age. A 4 ans il connaisait déja les attaques de base des ninjas. Lorsqu'il rentra à l'école, il demanda à son professeur de lui faire passer les tests d'aptitudes pour passer au second cycle. Son professeur choqué par la volonté du jeune garcon répondit négativement à sa demande. Mais dès la troisième journée, Shenga ne voulant plus s'embeter avec ses cours, sortit dehors. Mais c'est un autre professeur qui vint le voir.*

"- Que t'arrive t-il jeune homme?"

"- Mon senpai ne voit pas mon ennui dans ces cours, je n'apprend rien."

"- As-tu des difficultés?"

"- Pourriez vous voir si j'en ais?"

"- Dans quel classe est tu?"

"- Je devrais passer le premier test très bientot."

"- Tu devrais donc connaitre quelques techniques. Peut tu me faire un démonstraion?"

*Shenga ne bougea pas, mais un autre professeur apparut derrière le premier.*

"- Surprenant, tu maitrise le clonage, et une technique de métamorphose...alors que tu vien tout juste de rentrer en première classe."

*Le lendemain, Shenga fut mis dans une équipe de quatre jeunes, qui avait dans la moyenne 4 ou 5 ans de plus que lui. Même s'il n'avait pas autant d'expérience, son esprit vif et calculateur le fit vite briller, et deux mois après il avait ratrapé son retard. Mais il n'avait pas la maturité des autres, et pour cela lui fallait de la patience, quelquechose qu'il ne connaissait pas.

*Il ne se fit que des ennemis, car il n'était pas bien intégrer dans son groupe, et étant le plus petit il ne pouvais pas vraiment communiquer avec les autres.

*Il eut rapidement un diplome, mais ayant du mal a supporter les autres, il ne garda que très peu d'amis, et peu de personne le reconnaissait pour ces mérites. A part une fille dénommée Yuni qui le captiva passionément. Mais son choix était fait, il s'était déjà engager dans la brigade secrète de défense de Konoha, cependant, il garda quand même le contact avec cette fille. Au fil du temps, leurs relations s'étoffèrent, et ils décidèrent de s'unir ensemble.

*Vient ensuite ma soeur Luli, qui avait tout comme notre père des aptitudes étonnantes dans la pratique du ninjutsu, et plus particulièrement le Genjutsu. Elle a 4 ans de plus que moi, et elle a souvent essayé de m'apprendre des techniques de Genjutsu, mais en vain. Pas que je ne voulais pas mais que je n'ai jamais su gérer mon chakra, a part quelque petite fois.

*Je me souviens du jour où elle a voulu m'apprendre à dissimuler une vulgaire pierre. C'était dans une forêt, et je crois que j'ai essayé pendant au moins 4 heures sans résultats, et à force de fatigue, j'ai pris la pierre et la jeta de toute mes forces contre un arbre où elle rebondit pour me taper le tibias.

_________________
Godaime a parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zento.org
Tsunade
Hokage
Tsunade

Nombre de messages : 65
Age : 30
Grade : Hokage
Village : Konoha gakure no sato
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: Fiche Type   Jeu 6 Juil - 16:24

Et en plus les messages sont bloqués en longueur??? tant pis, la suite quand même !

Citation :

[color=cyan]"Aie!!! Hé mais ca fait mal en plus!!"

*C'est là que ma grande soeur m'appris quelquechose que j'ai toujours en mémoire :*

"- Tu vois, il suffit de vouloir et d'y croire suffisamment fort pour pouvoir faire ce que l'on veut....ou pas."

* Nous avons ri ensemble pendant près de 15 minutes. Je pense que c'était 15 minutes de pure bonheur.

*Quand ma mère venu me voir, elle avait les yeux rouges et boursouflés, mais je ne l'avais pas remarqué dessuite. Caché dans un arbre j'essayé d'être le plus discret possible, et à chaque fois que ma mère criait mon nom, je me rapprochait d'elle sans sentir au fond de sa voix la panique qui l'entourait. C'est quand elle se tut que je m'aprocha alors. C'était comme si une chose horrible venait de se produire, on avait fait du mal a ma mère pour qu'elle pleure, et je n'étais pas là. Elle me serra fort dans ces bras. Et elle me dit qu'elle avait une chose très importantes à m'expliquer.

*Elle m'amena dans un endroit où elle venait parfois. C'était au sommet d'une colline, où l'on pouvait observer un magnifique coucher de soleil. C'était la première fois que j'apréciais autant un lieu pour sa beauté naturel. Mais une chose me tracasser : qui avait bien pu faire du tord à ma mère, il faudrait que j'en avertisse mon père dès son retour. Elle commenca à se calmer et à cesser ses sanglots, pris une grande bouffé d'air frai et fixa avec détermination l'horizon.

*Elle m'expliqua alors ce qu'était la mort :*

"- T'as ton déjà parler de la mort Uriwe?"

"- Non... Ah si peut-être mais j'me souviens plus."

"- La mort c'est lorsque ton corp physique et ton corp mental se détache l'un de l'autre."

"- ???"

-" Ta partie physique, celle que tu vois, reste inerte, et tu ne peut plus rien faire. On considère que ton corps n'est plus que ce qu'il reste de toi. Certaine personne pensent que l'autre partie de soi... l'âme de chacun, se disperse, ou va dans un autre monde, mais personne ne sait réellement ce qu'il en est,ce qui est sur ce que l'on en revient pas..."

"- Et comment fait-on pour mourrir?"

"- Dès fois, là ou je travaille, je vois des personnes mourrir, c'est à cause de leur... leur..."

*Elle se remit à sangloter. Je lui pris la main et la serra fort contre la mienne, tout en me rapprochant d'elle. Après avoir vaguement essuyé avec sa manche les larmes qu'elle venait de verser, elle me regarda. Son regard me fit peur. C'est comme si je voyais qu'elle que chose d'horrible au fond de ses pupilles. Ces yeux rouges, pourtant si beaux, avait quelque chose d'anormal.*

"- Lors d'un combat, si tu n'est pas le plus fort, alors tu peut te faire blesser... Et si tu es gravement blesser et que personne ne peut te soigner alors tu peut mourrir."

*La terreur commencait à m'envahir.*

"- Alors c'est très douloureux?"

"- Pas forcément, mais c'est souvent le cas en général."

"- Alors il faut être le meilleur pour ne pas mourrir?"

"- Si seulement c'était aussi simple... mais cela ne suffit pas en général...Ecoute moi bien car il faut que tu comprenne ce que je dois te dire.

*Elle inspira lentement et profondément, ses mains été tremblantes.*

"- Ton père est mort..."



*Je pense que c'est a ce moment là que je ressenti une terreur immense.
L'instant suivant me paru éternel.
Je ne reverrai plus jamais mon père.
Je me pencha pour vomir.

*C'est tout ce dont je me souviens de cette journée là.
Je ne suis pas arrivé a dormir de toute la nuit, et même des fois je repense à ce que l'on aurait pu faire ensemble.

*Le lendemain, ma mère me dit qu'elle avait décidée de me placer à l'école pour que je devienne un ninja fort, comme mon père, non, plus fort, assez fort pour ne jamais avoir a mourrir, et toujours savoir comment sauver ma vie. Elle décida de s'engager dans une section comme celle de mon père pour pouvoir soigner les shinobis blesser, et obtint sa place. Moi je devais aller chez mon oncle, avec ma soeur jusqu'a la rentrée des classes.*

Nindo = *Mon Nindo est de toujours sauver ma vie et celle des êtres qui me sont cher.

*Je respecte et j'obéis à toutes les personnes qui me respecte un minimum, et qui peuvent m'enseigner quelque-chose pour m'en sortir. Mais si une personne ne mérite pas mon respect je lui ferait volontairement le plaisir de lui apprendre, que je ne suis pas un moins que rien. Je me suis déjà battu contre des personnes qui m'embettait avec des noms comme *

- Et regardez là-bas, c'est le singe-Nagina

*Sachez que celui qui m'as dit cela est reconnaissable par sa dent de devant cassé, et son oreille droite, ou ce qu'il en reste après le passage de mes dents.

*Après cela j'ai eu un peu moins de remarques désobligeante, même si mon nez m'as fait mal pendant au moins trois semaines entières.

*Trois jours après son décés, on brula le corps de mon père. Je n'ai pas pu laché une seule larme; surement qu'elles avaient toutes été versé auparavent. On été peu : mère, soeur, et moi, il y avait Nurime et son père, et d'autres shinobis, peut-être des amis de mon père, et le Hokage nous avait fait l'honneur de sa présence.

*Maintenant, quand j'y repense, j'ai envie de devenir quelqu'un de respectable et de puissant, et aussi avec des amis.

Ce que je n'aime pas *c'est les gens qui se croit supérieur car ils ont des pouvoirs de sang, et les prétentieux. Il y a aussi ce qui ne pense qu'à se battre, et ceux qui méprisent pour rabaisser les autres.

J'apprécie *les personnes qui ont du caractère et qui sont déterminé dans leur choix, surtout ils peuvent m'apprendre des jutsu que je pourrai peut-être faire tout seul.Sinon, j'aime bien les pattes que me prépare ma mère quand elle est là, surtout les pattes a la sauce spéciale pour moi, mais la sauce est aussi super bonne avec le riz.

*J'ai deux tenues préférées. En fait, j'ai trouvé une combinaison (grise et rapiécée) que j'utilise pour l'escalade. Sinon, j'ai un ensemble pantalon large noir avec une jupe ouverte en face de couleur rouge (et avec un liseré doré) que je met avec un T-shirts couleur peau légerement moulant et deux gros gants renforcés en métal, même si je ne m'en suis jamais servi (trop lourd).

Qualité moral = *Enfin je suis timide, et rationnelle, si l'on peu prendre cela comme des défauts. Je suis plutot de caractère joyeux, mais je suis aussi impulsif quand je n'arrive pas a controler mes nerfs. Je peut être déterminé quand il le faut, et voir même très tétu si je suis sur d'avoir raison. Il m'arrive souvent de me ronger les ongles, ou de sourciller devant une fille si elle est mignone.




III-Rencontre avec une magnifique créature...

*L'attente est trop longue et je ne peut me sentir que terrorisé à l'idée de na pas être accepté dans l'école de la Feuille. Mon oncle Nawara n'arretent pas de m'enguirlandé à longueur de journée, ou alors me dit de ne pas stressé, mais là moi je peux pas.*

*Je décide donc d'aller faire un tour en ville. Peut-être que cela me changera les idées.*

*Les magasins n'ont rien d'extraordinaire, même ceux dans lesquels j'aimais bien me rendre. La seule chose qui reste c'est une sorte d'incertitude.

*Et là j'eu une révélation.
Quelque chose d'innatendu, la présence d'une fille magnifique.
Kurema était là devant moi, en train de marcher dans la rue.

*C'est comme si j'avais été seul avec elle. Elle était là pour moi. Mais elle ne m'avais pas encore vu.

*Fallait-il que j'aille lui parler? Non?...
Je ne ressentais vraiment plus la peur antérieur de mon admission.
La seule chose existante dans mon esprit était le sien.
Mais comment lui parler??? Que lui dire???

*Je décida de la suivre discrètement. Ainsi je pourrai peut-être en savoir plus sur elle...
Elle tourna dans une rue plus grande que les autres.

*Faisait-elle partie de l'école? Allait-elle y rentrer? Aurait-on le même Senpai?...
Plus je pensai à ces choses et plus je me rendais compte que je n'arriverais jamais a lui parler.

*C'est alors que je fis une bêtise : je décida d'aller lui parler.
Le reste ne fut qu'une suite de blanc interrompu par des morceaux de phrases inventés sur le tas.

*Je fus rapidement pris d'une honte déstabilisante , et je préféra la fuite à cette état.
Ce n'est pas parce que je suis jeune que je n'ai pas le droit au sentiment. Et je suis même la pour le prouvé.



IIII-Combat de rue


*Mais la fuite m'as par la suite valu d'autres ennui.
J'avais choisi une petite ruelle peu fréquenté, et je ne vis qu'un groupe de personne.
Mais c'est lorsque je passa à coté d'eux que je fis une lourde bavure. En espérant revoir les yeux d'une fille magnifique, je me tourna et cela ne se passa pas bien.

*Quand je me relevis, j'étais presque entouré par un groupe de jeunes, avec le bandeau de marque de la réussite d'un examen de la feuille. Mais ces jeunes n'avait pas l'air comme l'on me l'avait appris de jeunes *gens sage et avisée.

*Ils étaient quatres. Un grand qui avait un air de leader, encadré par deux types genre 'armoires à glaces', et par un type revetu d'une étrange cape, légerement à l'écart.
Le grand s'approcha :

"File moi tout ce que t'as"

"Pardon? mais qu'est ce que j'ais fait?"

"Fait pas le malin avec nous compris. On pourrai mal le prendre."

"Mais j'ai rien du tout moi! J'ai pas d'argent, j'ai même pas un kunai"

"Et ton pantalon alors?"

*J'avoue qu'a ce moment là j'ai eu une chance formidable. Apparement c'était leur maitre qui venait d'apparaitre.*

"Qu'est ce que vous faites là?! Je vois on s'amuse! Et bien je pense que vous allez passez une bonne journée et qui ne vas pas se terminer de sitôt. En route pour la forêt, on va voir qui maitrise bien ces techniques, et ceux qui auront ne serait-ce qu'une défaillance, ils vont pouvoir s'endurcir!!!"

*Cette homme était d'autant plus impressionnant par son petit gabarit, que lorsqu'il commenca a hausser la voie, c'était une voie grave et monocorde qui ne s'alignait pas avec son physique. Il était habillé tout en noire, et était surement plus petit que moi. Cependant vu du sol, que je n'avais pas encore quitté, il paraissait sévère et colérique.

*Ils disparrurent alors en s'envolant.

*J'étais encore là, allongé; j'étais en pleine méditation sur tout cela.

*Quand je me remis en marche vers la maison de mon oncle, je me dis que finalement, si c'était pour avoir un maitre comme celui-là mieux valait encore mon oncle. Quoique??
Mais je suis encore plus déterminé maintenant, car il faut absolument que j'apprenne à me défendre et vite.
Peut-être que la prochaine fois je n'aurais pas autant de chance...

**Pourvu que je revoye Kurema**


Moi dans mes rêves et ce que j'aimerais devenir... (photos)



PS : Je n'y peut rien si mon histoire manque de panache ou d'inventivité, mais je veut absolument intégrer cette école, et c'est MON HISTOIRE. Et puisque vous êtes les seuls à pouvoir choisir accepter moi comme je suis.

Je veut intégrer cette école.
Je veut intégrer cette école.
Je veut intégrer cette école.
Je veut intégrer cette école.
Je veut intégrer cette école.*

..::En se mettant en accord avec la providence céleste, la justice impartialle de la nature, et en suivant un coeur clair, pur et empli d'une confiance dans l'inévitable, le Ninja acqière une compréhension intérieur qui le guidera à la victoire lors des batailles, et qui le protègera de toute hostillité lorsqu'il doit acquiescer::..
_________________
..::Merci d'avoir lu jusqu'ici::..

Shikin aramitsu dai ko mio !
(chaque expérience apporte un enseignement différent)

En savoir plus sur Uriwe



Et je rapelle que ce n'est pas du tout la longueur qui importe, mais bien la qualité. Mais le problème c'est que finalement ça se tient, plus on veut de qualité dans un RP, plus il finit par être long. geek

PS : pour ne pas avoir a payer les droits d'auteur, j'ai pris la mienne, mais sachez qu'il y a d'autres forum où vous pourrez voir de bien meilleur BG, de quoi prendre quelques inspirations. Au fait, pour ceux qui viendrait à faire du copier coler de Bg sur un autre forum, moi et mon équipe on les traquent sans relache, alors si tu veut venir sur ce forum pour y rester un temps soit peu, fait gaffe ! BruceLee
Citation :

_________________
Godaime a parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zento.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche Type   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche Type
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche type des romans (obligatoire)
» [Version Anime] Fiche Type
» Donnet type G 1100
» recepteur spektrum et fiche servo d'origine
» Feuille type de liste d'armée pour battle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voice Of The Shinobi's :: Pour bien commencer :: !! IMPORTANT !!-
Sauter vers: